Veille de Blogs Billets

Veille de blog de la semaine du 15/10 au 21/10

Écrit par SSAFT


La semaine précédente, sur le C@fé des Sciences

Annonce
Première semaine thématique sur le C@fé des Sciences
La mort

Elle vous fait peur, vous obsède, vous fascine peut-être ? Vous aimeriez en savoir plus sur elle bien qu’on n’en revienne jamais ? Elle ? C’est la mort bien sûr. À l’approche de la fête des morts, Halloween et tout le tsoin tsoin, les blogueurs du C@fé des sciences vous mijotent dans leur chaudron une semaine thématique qui vous dira tout, ou presque, sur la mort.
L’autopsie durera une semaine et la faucheuse sera disséquée sous toutes ses coutures. De la biologie à la physique en passant par les nouvelles technologies et l’éthique. Et bien d’autres surprises.
Alors ne manquez pas le rendez vous sous peine de vous retrouver damnés pour l’éternité.
C’est où ? Sur Théma: la plateforme des semaines thématiques du C@fé des sciences.
C’est quand ? Du 29 octobre au 4 novembre 2012.

En détail :

Le début des aventures d’Yves Milon et de Mathurin Méheut lors de la réalisation de la décoration de l’Institut de Géologie de Rennes : un ensemble monumental de peintures paléontologiques uniques en France, réalisées pendant la seconde guerre mondiale.

Après avoir présenté la formule de Bayes dans le billet précédent, nous allons la découvrir dans toute sa splendeur et sa puissance ! Car la formule de Bayes permet non seulement de faire des diagnostics médicaux, mais aussi de filtrer les spams, et de manière générale de quantifier des raisonnements. D’ailleurs nous verrons en quoi même les bébés de 8 mois s’en servent !

Les lucioles qui volent dans la pénombre offre un spectacle magnifique et si vous n’en avez jamais vu, les quelques photos de ce billet rendrons hommage a la beauté de ces instants. L’occasionde s’intérroger sur la signification de ses signaux lumineux et leur origine biologique.

Quels sont les différents types de textiles ? Comment sont-ils fabriqués et surtout comment s’expliquent les propriétés des tissus? mouillables ou imperméables, résistants ou non à la chaleur, souples ou rigides, élastiques, infroissables … Qu’est-ce qui distingue le coton des tissus synthétiques ? Cap sur les textiles et leur caractérisation moléculaire !

Le dernier album de Muse est baptisé “The 2nd Law” en l’honneur du deuxième principe de la thermodynamique. L’occasion de survoler les relations trop peu nombreuses entre science et guitares électriques.

Le second ouvrage issu de BibNum est paru en octobre 2012 aux éditions Cassini : Regards sur les textes fondateurs de la science – tome 2, physique de la lumière – Radioactivité.

Le site Internet OneZoom permet d’explorer l’arbre phylogénétique des mammifères grâce à une interface intuitive. L’idée : dépasser le “paradigme du papier” où les informations doivent tenir sur une feuille et exploiter les possibilités numériques actuelles pour visualiser la biodiversité dans sa totalité. Un outil de choix pour appréhender la théorie de l’évolution.

2ème partie de la trilogie sur l’histoire de l’ADN. Qui a découvert et inventé le mot gène ? Comment a-t-on pu relier le gène à l’hérédité ? Qui sont les pionniers de la biologie moléculaire, parfois oubliés dans les travers de l’histoire ?

Depuis quelques années, le terme de « personnalité » est employé chez les animaux autres que l’être humain. C’est même devenu un concept à la mode en écologie comportementale, et des études centrées sur la personnalité ne cessent de paraitre, concernant maintenant un vaste panel d’animaux. Mais qu’appelle-t-on vraiment « personnalité » chez les animaux non humains ? Et par quels moyens l’étudier ? Une petite introduction à la personnalité animale s’impose pour en savoir plus…

La suite des aventures d’Yves Milon et de Mathurin Méheut lors de la réalisation de la décoration de l’Institut de Géologie de Rennes : un ensemble monumental de peintures paléontologiques uniques en France, réalisées pendant la seconde guerre mondiale.

Le sociologue et philosophe Bruno Latour a publié il y a quelques semaines son nouvel ouvrage, une somme de 500 pages qui résume 25 années de travail. Qu’apporte-t-il de nouveau à la sociologie des sciences ? Réponse dans ce billet.

La saison 6 du “Big Bang Theory”, la fameuse sitcom geek, vient de commencer aux États-Unis. Mais la série s’éloigne de plus en plus de ses racines “scientifiques” pour se rapprocher de la sitcom classique. Faut-il encore la regarder ? Quelles innovations scenaristiques seraient nécessaires pour un retour aux sources ?

Sommes-nous manipulés mentalement par des milliards d’aliens, douillettement installés dans la tiédeur de nos intestins? C’est ce que suggèrent de très récentes recherches, et ces nouvelles formes de prédisposition non génétiques brouillent au passage les frontières habituelles entre inné et acquis, hasard et déterminisme…

Il est assez bien établi que le lait humain consommé au tout début de la vie joue un rôle important dans le contrôle du poids des enfants et des adultes qu’ils deviendront. Quelles sont les molécules impliquées ? Quel rôle jouent-elles ?

Quels rapports étranges le zéro et l’infini entretiennent-ils? Ils ne peuvent vivre l’un sans l’autre, flirtent en permanence, se tournent autour, sans jamais se toucher… Une histoire d’amour impossible? Quelle débauche d’énergie! Tiens, cette histoire ne serait-elle pas à l’origine de l’énergie du vide?

Le zéro n’a pas toujours existé dans l’histoire des mathématiques. Il a émergé dans plusieurs civilisation, puis il a disparu complètement, notamment en Europe pendant près de 1400 ans, car incompatible avec les croyances du moment, avant de réapparaître pour des questions pratiques. Comment s’en sortait-on sans zéro? Quel héritage subissons-nous encore aujourd’hui de ces périodes sans zéro?

L’image de la semaine :
flash luciolesCliché en pose de 30 secondes d’un ballet de lucioles (plus d’infos ici)

Le son de la semaine :

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le son que vous venez d’entendre est la douce voix d’une chauve-souris mâle qui appelle une femelle. Le tout passé au ralenti, à un dixième de la vitesse originale, histoire que le son tombe dans la plage de fréquences auditives que l’oreille humaine peut percevoir. Épatant, non?
Dénichée par l’équipe de Podcast Science, cette séquence est issue d’un projet complètement fou du Bat Conservation Trust, l’organisme britannique en charge de la conservation des chauves-souris et de leur habitat.
En 2005, ils ont lancé un appel aux volontaires pour enregistrer le son de la nuit, dans l’espoir de capter des signaux de chauves-souris. 1000 participants ont enregistré le bruit ambiant pendant 90 minutes par nuit jusqu’à produire des dizaines de milliers d’heures d’enregistrements dont on ne savait pas, avant de les avoir écoutés au ralenti, s’ils contiendraient ou non des sons de chauves-souris!
Du coup, un nouvel appel aux volontaires est lancé, dans un projet de science citoyenne en ligne intitulé www.batdetective.org afin d’accélérer le tri et la classification de ces enregistrements, tout cela dans le but de mieux comprendre nos amies les chauves-souris.

http://www.podcastscience.fm/son/2012/10/15/son-de-la-semaine-podcast-105-0-la-voix-des-chauve-souris/

La vidéo de la semaine :

Flashs lumineux synchronisées chez les lucioles. La synchronisation des signaux lumineux permet d’augmenter la visibilité du signal pour les femelles qui seront alors plus susceptible d’y répondre.

Et puis en vrac :

La tête au carréRetrouvez chaque lundi à 14h50 la veille de blog du C@fé des Sciences lors de la chronique de Pierre Kerner dans l’émission de Mathieu Vidard, la tête au carré

À propos de l'auteur

SSAFT

Auteur du blog/chaine YT Strange Stuff And Funky Things - http://goo.gl/SU3ga et https://buff.ly/2RaBhYQ
Maître de conf en Bio des Organismes
Membre de Podcast Science https://buff.ly/2R7dFEm
Fondateur des communautés Strip Science et Vidéosciences, aujourd'hui fusionnées au Café des Sciences
Auteur de "Moi, Parasite" https://buff.ly/2HKjk20

Laisser un commentaire