Billets Non classé

Une pensée pour le Japon

L’ironie veut que nous rentrions justement de Cologne, où nous avions tourné notre émission sur les tremblements de terre. Rien à voir avec la force inouïe du séisme au Japon (8,9 sur l’échelle de Richter), mais la ville rhénane est fortement marquée par une succession de tremblements, dont les plus récents ont atteint des magnitudes […]

L’ironie veut que nous rentrions justement de Cologne, où nous avions tourné notre émission sur les tremblements de terre. Rien à voir avec la force inouïe du séisme au Japon (8,9 sur l’échelle de Richter), mais la ville rhénane est fortement marquée par une succession de tremblements, dont les plus récents ont atteint des magnitudes de 5,9 (1992) et 4,9 (2002).

Depuis, les services sismologiques allemands et français sont particulièrement en état d’alerte : de part et d’autre du Rhin, l’activité sismique est particulièrement forte. Ils ont par exemple placé ce sismographe, en veille permanente au-dessus des voûtes de la cathédrale de Cologne :

Mais quand je vois que malgré une sensibilisation du public et un système d’alerte à la pointe (le meilleur du monde, selon tous les scientifiques que j’ai entendu aujourd’hui), le Japon compte au moins un millier de morts (selon les premières estimations), je me dis qu’on ferait bien de commencer à se préparer ici.

Ne serait-ce que des répétitions des gestes qui sauvent dans les écoles et les entreprises, comme le font les Japonais, ça nous permettrait peut-être d’éviter le pire si une catastrophe se produisait chez nous. On pense en tout cas très fort à tous les Japonais en ce moment.

À propos de l'auteur

Pierre