Billets Non classé

Tous privés de sushi en 2012

L’Europe vient de manquer une nouvelle occasion de donner l’exemple, en soutenant l’interdiction de la pêche au thon rouge. Le poisson est menacé d’extinction et pourrait disparaître dès 2012, selon l’estimation de WWF, si rien n’est fait pour freiner la pêche intensive.
Si on regarde égoïstement notre assiette, ça signifie qu’on ne mangera plus de sushi […]

L’Europe vient de manquer une nouvelle occasion de donner l’exemple, en soutenant l’interdiction de la pêche au thon rouge. Le poisson est menacé d’extinction et pourrait disparaître dès 2012, selon l’estimation de WWF, si rien n’est fait pour freiner la pêche intensive.

Si on regarde égoïstement notre assiette, ça signifie qu’on ne mangera plus de sushi ou de salade niçoise. Mais surtout, la disparition du thon rouge provoquerait un dérèglement important de l’écosystème marin.

Et cela pour longtemps : dans notre émission sur la pêche responsable, tournée à Marseille, le président de l’association Planète Mer nous avait donné l’exemple de la morue de Terre-Neuve, décimée en 1992. L’océanologue Laurent Debas nous expliquait que, plus de quinze ans après, il n’y avait toujours pas de signe d’un retour des morues. Pour lui, “il est urgent de prendre des mesures pour permettre à la pêche de se développer tout en préservant les ressources durablement”.

De nombreuses associations écologistes s’étaient mobilisées pour demander à l’Europe de montrer l’exemple. L’an dernier, Greenpeace avait même proposé d’envoyer un faire-part de décès du thon rouge au gouvernement français. Tous cela en vain. Adieu les sushi.

Sur le même sujet : Où acheter les produits au label “pêche durable”

À propos de l'auteur

Pierre