Billets Non classé

Swine flu party : la fausse bonne idée

Le service britannique de la Santé réagit de manière épidermique à l’idée d’organiser des “Swine flu parties”. Comprenez : des fêtes où on se retrouve avec des personnes infectées par la grippe A dans le but délibéré d’attrapper soi-même le virus. Le concept n’est a priori pas si tordu en Grande-Bretagne, où nous avons stationné […]

Le service britannique de la Santé réagit de manière épidermique à l’idée d’organiser des “Swine flu parties”. Comprenez : des fêtes où on se retrouve avec des personnes infectées par la grippe A dans le but délibéré d’attrapper soi-même le virus. Le concept n’est a priori pas si tordu en Grande-Bretagne, où nous avons stationné notre Xenius-mobile depuis quelques jours, parce que les parents ont déjà l’habitude d’emmener leurs enfants à des “varicelles party” (chickenpox party, en anglais) : ils espèrent les immuniser en leur faisant rencontrer d’autres enfants atteints par la maladie.

Mais dans le cas de la grippe porcine, “c’est irresponsable”, s’alarme le NHS dans une brochure distribuée ici au public. “En attrappant volontairement le virus, vous pouvez agraver l’épidémie”, poursuit le service national de la Santé. “Comme on ne connaît pas encore le profil du virus, il est trop tôt pour en déduire qu’il s’agit d’une infection bénigne. Et attrapper la grippe porcine dès maintenant ne signifie pas forcémment que vous serez immunisé contre les variants du virus qui pourraient apparaître dans le futur.”

Personnellement, on n’a pas été invités à une Swine flu party trendy à Londres. Et je n’ai pas réussi à trouver où elles se tenaient. Mais l’idée fait débat parmi les parents : “Je n’infecterais pas mes enfants intentionnellement, mais si ça pouvait les protéger contre une forme modifiée et plus mortelle du virus, alors je préfèrerais qu’ils l’attrappent maintenant”, indique un parent sur un forum. “Vous êtes dingues ! Je pari que nos ancêtres n’auraient pas eu l’idée d’organiser une peste party”, répond un autre.

Dans le doute, on se tiendra à l’écart de toute fête suspecte…

À propos de l'auteur

Pierre