Billets Non classé

Qui va gagner des millions, avec la grippe A ?

Les fabriquants des vaccins, c’est sûr. Mais sans doute aussi les distributeurs de liquide “anti-grippe A”, la fameuse “solution hydroalcoolique” dont on entend parler partout depuis quelques jours. Vous voyez : ce produit bleu qui tue les virus et les bactéries qui trouvent refugent sur nos mains. Si vous êtes passé à côté du phénomène, […]

Les fabriquants des vaccins, c’est sûr. Mais sans doute aussi les distributeurs de liquide “anti-grippe A”, la fameuse “solution hydroalcoolique” dont on entend parler partout depuis quelques jours. Vous voyez : ce produit bleu qui tue les virus et les bactéries qui trouvent refugent sur nos mains. Si vous êtes passé à côté du phénomène, sachez qu’il pourrait devenir la nouvelle mode de la rentrée.

L’organisation mondiale de la Santé verrait en tout cas d’un bon œil qu’on se promène tous avec un flacon dans le sac, et qu’on se désinfecte les mains plusieurs fois par jour (quand on n’a pas la possibilité de se laver les mains à l’eau et au savon). Ça a l’air très contraignant, mais c’est l’une des recommandations principales de l’OMS pour éviter de contracter la grippe A.

Alors aujourd’hui, j’ai décidé de faire le test pour vous. J’ai acheté mon premier flacon de solution hydroalcoolique à la pharmacie (surprise : ça ne m’a coûté que 2 euros!) et j’ai procédé religieusement au premier lavage : un peu de liquide au creux de la main, et un frottement minutieux jusqu’aux ongles, “sans oublier les zones situées entre les doigts, le pouce et le poignet”… Tout bien comme l’explique l’OMS.

En période d’épidémie, c’est particulièrement hygiénique quand on est au bureau, à l’école ou au resto. Mais vous avez la garantie d’attirer l’attention en ville, où tout le monde vous regarde comme si vous étiez un maniaque de la propreté… Rien que pour ça, je suis curieux de voir combien de temps la mode va durer.

À propos de l'auteur

Pierre