Billets Non classé

Peut-on fabriquer le bonheur ?

Je viens de lire que le Centre d’étude des niveaux de vie mesure le “bonheur intérieur net” des Français et que notre président de la République se demande justement quelle est la recette du bonheur. Parce que figurez-vous que notre BIN “fait du surplace, voire recule” depuis 2001, selon le magazine L’Expansion. Alors ça me […]

Je viens de lire que le Centre d’étude des niveaux de vie mesure le “bonheur intérieur net” des Français et que notre président de la République se demande justement quelle est la recette du bonheur. Parce que figurez-vous que notre BIN “fait du surplace, voire recule” depuis 2001, selon le magazine L’Expansion. Alors ça me rappelle notre rencontre avec un scientifique du bonheur pour un Xenius tourné à Amsterdam, où on se demandait s’il était possible de fabriquer du bonheur.



Il y a des méthodes chimiques bien connues, particulièrement en Hollande… Mais pas uniquement ! Pour le professeur Ruut Veenhoven, un chercheur spécialiste du bonheur à l’Université Erasmus de Rotterdam, l’ingrédient-clé du bonheur serait la liberté. Dans tous les sens du terme.

Il m’avait d’ailleurs expliqué hors caméra que la France était moins heureuse que l’Allemagne, contrairement aux idées reçues, et que ce n’était sans doute pas étranger au fait que les Français n’étaient pas aussi libres que les Allemands à bien des égards : “Les gens vivent très heureux dans des sociétés qui les stimulent”, expliquait notre expert hollandais du bonheur. “En fait, les gens se sentent plus heureux dans les sociétés où ils sont plus actifs que dans celles où ils ont tendance à se laisser porter.”

Et le pays les plus heureux, selon le classement du professeur Veenhoven, ce serait le Danemark. “C’est un pays riche et un pays libre”. Faudrait-il réinventer notre devise, qui commence par le mot “Liberté”, et refaire la Révolution pour reconquérir le bonheur en France ?

À propos de l'auteur

Pierre