Billets Non classé

Lé SMS é la lektur

“Maîtr korbeau, / 1 arbr perché, Tené en son bec 1 fromaj. Maître Renar, by l’0deur aléché, L8 tin à  peu pre se langaje”.
Le langage SMS vous donne des boutons ? Vous n’arrivez pas à  comprendre votre petit neveu ?
1- Avant de vous énerver, allez faire un tour sur ce traducteur sms-français (qui n’est malheureusement [suite…]

sms

“Maîtr korbeau, / 1 arbr perché, Tené en son bec 1 fromaj. Maître Renar, by l’0deur aléché, L8 tin à  peu pre se langaje”.

Le langage SMS vous donne des boutons ? Vous n’arrivez pas à  comprendre votre petit neveu ?

1- Avant de vous énerver, allez faire un tour sur ce traducteur sms-français (qui n’est malheureusement pas parfaitement au point) pour comprendre le djeune qui tente de communiquer.

2-Avant de vous inquiéter pour ses notes à  l’école lisez ce qui suit.

Une psychologue anglaise de l’université anglaise de Coventry, Beverly Plester, a étudié la corrélation entre les capacités de lecture et  l’usage de ces abréviations tant appréciées des SMS-addicts. Pour arriver à  ses fins, elle a demandé à  88 enfants âgés de 10 à  12 ans d’écrire des SMS.

Résultat, ceux qui ont utilisé le plus d’abréviations sont aussi les meilleurs lecteurs. Etonnant, non ?

Interrogée par le New Scientist, Beverly Plester estime que ce ne sont pas parce qu’ils écrivent avec ce langage bizarre qu’ils ont de bons résultats ; mais plutôt que c’est grâce à  leurs bons résultats qu’ils peuvent se jouer de l’orthographe.

La nuance est d’importance.

Cette étude a été publiée dans le numéro spécial du British Journal of Developmental Psychology, consacré à  l’inflence des nouvelles technologies sur les enfants. 

À propos de l'auteur

Jonathan Parienté