Billets Non classé

Le propre … du singe ?

Science amusante : comment reconstruire l’arbre phylogénétique des primates par le rire !
Download Petites chatouilles entre primates !
Davila Ross et ses collaborateurs ont chatouillé 21 bébés orang-outans, gorilles, chimpanzés, bonobos, ainsi que 3 bébés humains. Ils ont ensuite”quantifié” les différents paramètres du rire tels que la durée et la hauteur des vocalisations, mais aussi le [suite…]

Science amusante : comment reconstruire l’arbre phylogénétique des primates par le rire !

Download Petites chatouilles entre primates !

rires.1244762783.jpegDavila Ross et ses collaborateurs ont chatouillé 21 bébés orang-outans, gorilles, chimpanzés, bonobos, ainsi que 3 bébés humains. Ils ont ensuite”quantifié” les différents paramètres du rire tels que la durée et la hauteur des vocalisations, mais aussi le temps entre les différents éclats, le fait d’inspirer ou d’expirer durant le rire, etc… (voir figure ci-contre)

Il en ressort que les singes proches de nous, comme les gorilles et les bonobos, rient de façon assez proche des humains, sans reprendre de respiration pendant une dizaine de secondes, alors que les rires des orang-outans par exemple, plus éloignés, sont assez différents. En fait, Ross et al. montrent que si on essaie de reconstituer les parentés des différentes espèces en se basant sur les caractéristiques de leur rire, on retrouve exactement l’arbre phylogénétique des différentes espèces qu’on peut calculer à partir d’autres critères plus classiques comme leur ADN par exemple.

Le rire n’est donc pas le propre de l’homme, mais se trouve aussi chez certains singes et a  aussi évolué chez ceux-ci. En fait, toutes les caractéristiques du rire humain ne sont que des amplifications de celles des rires des singes, preuve que ce rire n’a rien de qualitativement différent. Cela peut paraître assez anodin, mais Ross et al. en tirent des conclusions sur l’évolution du langage. Les modulations du rire ne sont pas très différentes de celles du langage : si les singes rient comme nous, cela signifie aussi que certaines caractéristiques du langage, qu’on supposait spécifiquement humaines (comme le fait justement de pouvoir produire des sons et de richement les moduler sans reprendre son souffle) étaient déjà présentes chez l’ancêtre commun des hommes et des chimpanzés, il y a environ 5 millions d’années. Etudier le rire permet donc d’avoir de très sérieuses informations sur la façon dont nos ancêtres pouvaient communiquer !

On termine par une figure récapitulative de l’évolution du rire chez tous ces primates (en anglais) :

rire_evolution.1244763949.jpeg

Références :

Davila Ross, M., Owren, M. J. & Zimmermann, E. Curr. Biol. doi:10.1016/j.cub.2009.05.028 (2009).

Human-ape links heard in laughter, Nature News,Lucas Laursen

À propos de l'auteur

Tom Roud

Blogger scientifique zombie