Billets Non classé

La souris chantante génétiquement modifiée

Nous avons déjà évoqué ici FOXP2, ce gène si important pour la parole dont une forme très spécifique existe à la fois chez homo sapiens et chez  l’homme de Néandertal.
L’équipe de Svante Paabo, l’homme derrière le séquençage du génome de Néandertal, a voulu étudier l’effet de FOXP2 sur le cerveau chez des souris. Ils ont [suite…]

Nous avons déjà évoqué ici FOXP2, ce gène si important pour la parole dont une forme très spécifique existe à la fois chez homo sapiens et chez  l’homme de Néandertal.

L’équipe de Svante Paabo, l’homme derrière le séquençage du génome de Néandertal, a voulu étudier l’effet de FOXP2 sur le cerveau chez des souris. Ils ont donc construit des souris transgéniques, portant une copie “humaine” du gène de FOXP2.

Cela peut paraître saugrenu de prime abord d’étudier l’effet d’un gène lié à la parole chez des souris. C’est oublier que les souris mâles, comme les oiseaux, émettent des vocalisations qui ont toutes les caractéristiques d’un chant comme l’ont montré Holy et Gui dans un article paru dans Plos Biology il y a 4 ans  (pour entendre à quoi ressemble le chant de la souris mâle en rut, cliquez ici) . La souris est donc un modèle d’autant plus idéal pour étudier l’impact d’une mutation de FOXP2 qu’elle est en réalité, elle aussi, un mammifère chantant.

Dans un papier publié dans Cell aujourd’hui, l’équipe de Paabo présente ses résultats, et montre en particulier que les souris portant une forme humaine de FOXP2 sont d’abord saines (contrairement aux souris dont le gène a été purement inactivé), puis que les seules modifications phénotypiques constatées sur ces souris sont bel et bien au niveau du cerveau . Ainsi, les neurones dans les ganglions de la base de ces souris génétiquement modifiées ont des dendrites plus longs, et une plasticité synaptique accrue.  Le plus fascinant est qu’en conséquence, ces souris génétiquement modifiées ont des vocalisations différentes des autres souris. Ces souris pourraient donc être une première étape dans l’étude de l’évolution du langage, sur un modèle animal…

Une vidéo en anglais résumant  ces travaux est disponible sur le site de Cell :

Download

Références :

A Humanized Version of Foxp2 Affects Cortico-Basal Ganglia Circuits in Mice, Enard et al., Cell, Volume 137, Issue 5, 961-971, 29 May 2009

Ultrasonic Songs of Male Mice, Holy and Guo, PLoS Biol 3(12): e386. doi:10.1371/journal.pbio.0030386

À propos de l'auteur

Tom Roud

Blogger scientifique zombie