Billets Non classé

Grippe A : pas de potion magique

C’est Harry Potter et la grippe porcine mortelle, comme l’ont rebaptisé les tabloïds anglais. Un camarade de l’apprenti sorcier de Poudlard (alias l’acteur Rupert Grint) vient d’attrapper le virus le plus en vu du moment. Et ceci dans la vraie vie. Alors pas d’abracadabra, ni de formule magique pour faire disparaître le vilain sort : […]

C’est Harry Potter et la grippe porcine mortelle, comme l’ont rebaptisé les tabloïds anglais. Un camarade de l’apprenti sorcier de Poudlard (alias l’acteur Rupert Grint) vient d’attrapper le virus le plus en vu du moment. Et ceci dans la vraie vie. Alors pas d’abracadabra, ni de formule magique pour faire disparaître le vilain sort : Rupert a été hospitalisé et privé de sa dernière semaine de tournage. L’événement fait beaucoup de bruit outre-Manche, où la grippe A focalise l’attention.

Le Royaume-Uni est le pays le plus touché au monde par l’épidémie, après l’Amérique du Nord. Et comme Xenius est toujours là où ça se passe, nous sommes arrivés hier à Londres !

Outre Rupert Grint, qui s’est vu décerné le titre de “première célébrité contaminée” (une publicité bienvenue à la veille de la première de son dernier film), l’Angleterre est émue aujourd’hui par l’annonce officielle de trois nouveaux décès de personnes porteuses de la grippe A. Dans la capitale, on a vu quelques touristes portant des masques, mais elles restent très marginales. Les Anglais n’ont pour l’instant pas perdu leur légendaire sang froid. Mais le vaccin contre la grippe A n’est pas encore au point. Il le sera sans doute à l’automne, si l’on en croit Roselyne Bachelot. Alors, d’ici là, si vous avez quelques talents de magie, dites quelques formules pour nous protéger.

À propos de l'auteur

Pierre