Billets Non classé

Grippe A : jusqu’ici tout va bien

La ministre allemande de la Santé se la coule douce en Espagne, avec sa Mercedes de fonction, et la France n’est toujours pas passée à l’indice 6 de l’échelle d’alerte, qui indique le pic de la pandémie. A priori, il n’y a aucune raison de paniquer en matière de grippe A/H1N1, alias “grippe porcine”. Mais […]

La ministre allemande de la Santé se la coule douce en Espagne, avec sa Mercedes de fonction, et la France n’est toujours pas passée à l’indice 6 de l’échelle d’alerte, qui indique le pic de la pandémie. A priori, il n’y a aucune raison de paniquer en matière de grippe A/H1N1, alias “grippe porcine”. Mais dans deux semaines, c’est la rentrée scolaire. Tout le monde sera de retour avec ses petits souvenirs de vacances, virus y compris, et les écoliers se mêleront joyeusement dans la cours de récré. C’est le moment que redoutent le plus les professionnels de la santé.

La France vient d’annoncer son plan pour la rentrée : une école, un collège ou un lycée pourra fermer “si au moins trois cas de syndromes grippaux sont constatés dans une même classe en moins d’une semaine”. En revanche, la date de la rentrée n’est pas reportée, contrairement à la rumeur qui circulait depuis quelques jours.

Idem dans les entreprises : tous ceux qui constatent les symptômes de la grippe porcine (fièvre, douleurs musculaires et difficultés respiratoires) sont invités à rester chez eux pour éviter la contagion à la rentrée.

Le mot d’ordre pour tous, c’est l’hygiène. Qu’on se le dise en rentrant de vacances : la bonne santé appartient à ceux qui se laveront les mains régulièrement et qui garderont leurs germes pour eux.

Pour se protéger de la grippe A, c’est quand même mieux que notre tentative (en vidéo)

À propos de l'auteur

Pierre