Billets Non classé

Bronzer tue

Bientôt, on ne pourra plus rien faire ou avaler sans avoir peur d’attraper le cancer. Il ne se passe pas une semaine sans qu’on entende parler d’un nouveau soupçon sur tel produit ou tel mode de vie à risque. Et puis par-dessus tout ça, il y a le soleil qui nous nargue tous les jours […]

Bientôt, on ne pourra plus rien faire ou avaler sans avoir peur d’attraper le cancer. Il ne se passe pas une semaine sans qu’on entende parler d’un nouveau soupçon sur tel produit ou tel mode de vie à risque. Et puis par-dessus tout ça, il y a le soleil qui nous nargue tous les jours (et encore plus en été) du haut de ses rayons cancérogènes ! C’est pas nouveau, me direz-vous, mais l’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de classer officiellement les cabines UV dans le groupe des cancérogènes les plus dangereux pour l’homme (dans la même liste que la cigarette et l’amiante).

Il va y en avoir du boulot pour dissuader les Français d’utiliser les appareils de bronzage ! On est 8 % à consommer ce cancer en boîte régulièrement. Chez les Allemands, moins gâtés par la nature question UV, c’est plus du double : un sur cinq est accro au “studio à soleil”.

L’OMS a en tout cas établi que le risque de cancer de la peau augmente de 75 % chez les personnes qui commencent les séances UV avant l’âge de 30 ans. La ministre française de la Santé ne compte toutefois pas les interdire, mais plutôt se lancer dans la prévention. Peut-être en imposant une affiche à l’entrée : “bronzer tue”.

À propos de l'auteur

Pierre