Billets Non classé

AF 447 : l’avion plongé dans les Abysses

Dans l’océan, la France est la championne des profondeurs. Un atout important pour remettre la main sur les boîtes noires du vol Rio-Paris d’Air France (AF447) échoué au milieu de l’océan Atlantique, quelque part sur la ride médio-atlantique. Les experts s’attendent à les retrouver à plus de 4000 mètres de profondeur.
Championne des profondeurs, la France, […]

Dans l’océan, la France est la championne des profondeurs. Un atout important pour remettre la main sur les boîtes noires du vol Rio-Paris d’Air France (AF447) échoué au milieu de l’océan Atlantique, quelque part sur la ride médio-atlantique. Les experts s’attendent à les retrouver à plus de 4000 mètres de profondeur.

Championne des profondeurs, la France, parce qu’elle bat des records : le Nautile et le Victor, qui font en ce moment cap sur la zone de l’accident, peuvent plonger jusqu’à 6000 mètres. Les submersibles allemands, stationnés à l’institut Marum de Brême, s’arrêtent à 5000 mètres. C’est le cas du véhicule sous-marin autonome B-Seal que nous avons observé dans les entrepôts du Marum (photo).

Mais championne aussi, parce qu’elle peut effectuer des plongées habitées. Le Nautile peut accueillir trois personnes à son bord, et permettre ainsi aux scientifiques de descendre physiquement dans les Abysses. Les Allemands ont fait le choix politique (et financier) de ne pas se lancer dans l’aventure des plongées habitées. Ils sont par contre très avancés dans les opérations télécommandées, à l’aide de bras mécaniques de haute précision par exemple.

Il reste à voir si la France transformera l’essai et parviendra à retrouver les boîtes noires rapidement. Le compte-à-rebours a commencé. Dans un mois, les boîtes noires s’arrêteront de signaler leur position.

À propos de l'auteur

Pierre