Billets Non classé

146 – Paradoxe de Moravec

Au lendemain de la guerre, dans la foulée de l'apparition de l'ordinateur, les premiers informaticiens ont pour but de construire une machine intelligente, capable de reproduire les capacités du cerveau humain. Il pensent que cet objectif est…

Au lendemain de la guerre, dans la foulée de l'apparition de l'ordinateur, les premiers informaticiens ont pour but de construire une machine intelligente, capable de reproduire les capacités du cerveau humain. Il pensent que cet objectif est à leur portée, et imaginent résoudre à brève échéance des problèmes plus simples tels que la traduction automatique. 70 ans plus tard, on a quasiment renoncé à l'idée d'automatiser entièrement la traduction, et malgré le progrès exponentiel des capacités de traitement, la machine « intelligente » reste au rayon SF, pas très loin de la téléportation et du voyage dans le temps.

Lire la suite…

À propos de l'auteur

dvanw