Billets Non classé

10 exemples d’évolution dans la SF

A l’occasion de la remise des prestigieux prix Hugo, hier soir à Montreal, une petite liste personnelle de 10 livres de SF ayant abordé d’une façon ou d’une autre l’évolution. Du plus “mystique” au plus réaliste (attention, spoilers comme on dit…):

La trilogie des Dieux, de Bernard Werber. Des aspirants Dieux sont mis en compétition et [suite…]

A l’occasion de la remise des prestigieux prix Hugo, hier soir à Montreal, une petite liste personnelle de 10 livres de SF ayant abordé d’une façon ou d’une autre l’évolution. Du plus “mystique” au plus réaliste (attention, spoilers comme on dit…):

  1. La trilogie des Dieux, de Bernard Werber. Des aspirants Dieux sont mis en compétition et guident l’évolution depuis la vie primitive jusqu’à l’homme. On est donc clairement ici en plein “Dessein intelligent”. L’un des personnages (le “gentil”) dit même qu’il n’”aime pas le darwinisme”, qu’il critique sur le mode du “darwinisme social”. Je garde néanmoins toujours un petit faible pour Werber, seul français de ma liste,  et qui est assez représentatif d’une certaine tendance mystico-spirituelle dans la SF.simgritcherond.1249910035.jpg
  2. Hyperion, de Dan Simmons. Oeuvre phare des années 90, roman de mon adolescence, Hyperion est l’histoire de 7 pélerins en quête de rédemption, voyageant vers le temple d’une mystérieuse créature de cauchemar, le Gritche. Mais quelle est donc la véritable nature du monstre qui semble maître de l’espace et du temps ? Il est impossible de résumer en quelques mots les nombreuses intrigues parallèles dans Hyperion. Par petites touches se compose un tableau fascinant, retraçant l’évolution de l’humanité vers le point Oméga cher à Teilhard de Chardin, lui-même littéralement incarné dans le roman par le religieux Paul Duré.
  3. Calculating God, de Robert J. Sawyer. Des extraterrestres débarquent au museum d’histoire naturelle de Toronto. Pour eux, aucun doute : principe anthropique et évolution montrent l’existence de Dieu, et ils viennent sur Terre observer nos fossiles pour comprendre un peu mieux les desseins divins. Dommage que les créationnistes ne l’entendent pas de cette oreille et s’organisent pour essayer de détruire les dits fossiles. Le roman explore la thématique des relations entre science et religion, et est le premier de la liste à offrir une explication un peu plus “scientifique” à Dieu…
  4. Watchmen d’Alan Moore et Dave Gibbons. Juste pour une fameuse tirade de Dr Manhattan, personnage aux pouvoirs quasi-divin dans laquelle il décide de “sauver” l’humanité parce qu’elle est, en somme, l’oeuvre grandiose du hasard et de l’évolution.
  5. Peut-on ne pas citer la célèbre série de Comics X-men ? Rappelons qu’elle met en scène des “mutants”, aux pouvoirs surnaturels… Mais il est un peu difficile d’accepter que des changements si drastiques apparaissent en l’espace d’une génération (sans compter qu’ils ont parfois tendance à violer les lois de la physique !)
  6. asimovmule.1249910209.jpgDans le même genre, on préférera peut-être le deuxième tome de la série Fondation, d’Isaac Asimov. Hari Seldon invente et développe une nouvelle science, la psychohistoire, sorte de super-économie, qui lui permet de prédire les grandes tendances futures de l’histoire. Il s’aperçoit alors que l’Empire galactique court à sa perte et l’humanité à sa décadence, et met en place le “plan Seldon”, dont l’objectif est de sortir l’humanité du chaos après une période de 1000 ans. Tout fonctionne parfaitement pendant quelques centaines d’années, jusqu’au moment où apparaît un homme, Le Mulet, porteur d’une mutation génétique rare qui lui permet d’influencer les sentiments des autres hommes. Il utilise son don et son intelligence pour contrôler toute l’humanité, et mettre à terre le plan Seldon. Evolution : 1 Psychohistoire  : 0. Mais la science n’a pas dit son dernier mot…
  7. L’homme doré, de Philippe K. Dick . Une nouvelle proposant une réflexion amusante sur ce qu’est l’adaptation : un homme mutant apparaît avec deux nouveaux traits. Le premier est la faculté à voir en permanence l’avenir (limité aux deux prochaines minutes), ce qui lui permet d’anticiper n’importe quel danger. Le second le rend irrésistible à la gent féminine, ce qui lui permet d’avoir une descendance très prolifique.  Le problème, c’est qu’avec un phénotype pareil, l’instinct est bien suffisant, pas besoin d’intelligence…
  8. Demain les chiens, de Clifford D. Simak. Ou comment les contes canins nous révèlent  la décadence de l’humanité, qui a libéré sa niche écologique pour son plus fidèle compagnon… Une idée que l’on retrouve également sous une autre forme dans la Planète des Singes (le film étant plus explicite que le livre de Pierre Boulle de ce point de vue).
  9. L’échelle de Darwin/Les Enfants de Darwin de Greg Bear. Un nouveau rétrovirus, SHEVA, apparaît et se transmet comme une traînée de poudre dans la population. Problème : il semble induire de grcomstock.1249910416.jpegosses modifications sur les foetus humains. L’humanité serait-elle menacée ? C’est d’autant plus étrange que ce rétrovirus semble être déjà présent dans le génome humain…
  10. Julian Comstock, de Robert Charles Wilson. Roman d’anticipation “réaliste” mettant en scène une société américaine du 22ième siècle, brisée par la fin du Pétrole et les catastrophes écologiques de la fin du 21ième siècle. L’autorité religieuse est revenue en force et contrôle toute la société. Julian Comstock, héros athée inspiré de Julien l’Apostat, fera tout pour réaliser son rêve : montrer La vie et l’oeuvre de Charles Darwin dans un film.

Allez, évidemment il y en a plein d’autres, à vous de compléter !

À propos de l'auteur

Tom Roud

Blogger scientifique zombie