Construire un doigt

Featured

F2
C’est sans doute très péniblement que sortirent de l’onde pour s’avancer sur la terre ferme d’aventureux poissons dressés sur ce qui n’était jusque-là que les rayons de leurs nageoires. Cela s’est passé voici plus de 350 millions d’années, au Dévonien. Mais ce n’est que depuis peu que quelques esprits curieux ont l’esprit taraudé par cette [...]
Continue reading

Iguanodon, le niveau baisse et le Tonton flingue.

Featured

dents iguanodon
Il ne sera pas question ici du niveau de la mer, hélas, croyez bien que celui-là continuera de monter. Plus prosaïquement, c’est au niveau des paléontologues que l’on s’intéressera… Iguanodon ! Bientôt 200 ans de succès pour la « dent d’iguane » de Gideon Mantell, et pour fêter ça des controverses toutes neuves aussi. Des controverses un brin [...]
Continue reading

La sélection sexuelle et ses excès : pourquoi n’y a-t-il pas que des super-mâles ?

Featured

lion_300
La sélection sexuelle, c’est l’idée que la nature favorise ceux qui se reproduisent le plus, et le mieux. Il s’agit d’un des mécanismes de la sélection naturelle, qui explique certaines évolutions des espèces, comme le fait que les mâles et les femelles ont des apparences physiques différentes chez de nombreux animaux. Nous allons voir que […]

Continue reading

La sélection sexuelle et ses excès : pourquoi n’y a-t-il pas que des super-mâles ?

La sélection sexuelle, c’est l’idée que la nature favorise ceux qui se reproduisent le plus, et le mieux. Il s’agit d’un des mécanismes de la sélection naturelle, qui explique certaines évolutions des espèces, comme le fait que les mâles et les femelles ont des apparences physiques différentes chez de nombreux animaux. Nous allons voir que […]

Continue reading

La dynastie du roi des animaux

Featured

lion
Le lion règne sur la savane depuis plusieurs milliers d’années : où est-il
né ?
Où est né le roi de la savane, le lion (Panthera leo) ?
Comment a-t-il conquis plusieurs continents, avant de reculer sous les coups de
boutoir des chasseurs ? S’il est célébré par de nombreuses civilisations,
des empires antiques de Perse et
d’Assyrie
jusqu’au récit médiéval du Roman de Renart et plus récemment, au
Roi lion, l’histoire du grand fauve reste pourtant encore mal connu.
Une équipe internationale menée par Ross Barnett, de l’université de Durham
(Royaume-Uni), et composée de biologistes venus du Royaume-Uni, du Qatar, des
États-Unis, d’Australie, de Suède, du Danemark et de France, a donc cherché à
remonter l’arbre généalogique du lion afin de mieux comprendre son évolution au
fil des millénaires et son parcours à travers les plaines d’Afrique et
d’Asie.  L’histoire de Panthera leo est difficile à retracer pour plusieurs
raisons. Tout d’abord, les fossiles de ses ancêtres sont rares, de part les
conditions de fossilisation et de conservation souvent défavorables dans les
régions tropicales. Ensuite, plus récemment, la répartition géographique du
lion s’est restreinte sévèrement : autrefois l’une des plus vastes de tous
les mammifères terrestres (couvrant l’Afrique, l’Asie mais aussi l’Europe,
jusqu’à la Sibérie, et l’Amérique, du Pérou à l’Alaska) le grand prédateur
s’est mué en proie, et a vu de plus son habitat naturel bouleversé par l’homme.
Ainsi, on estime qu’environ un tiers des lions d’Afrique ont été décimés dans
les 20 dernières années, alors qu’il ne reste que 400 spécimens du lion d’Asie
dans la péninsule de Kâthiâwar, préservés dans le parc national et
sanctuaire faunique de Gir
. Pour l’Union internationale pour la
conservation de la nature (UICN), le lion d’Afrique est aujourd’hui une
espèce
vulnérable
et le lion d’Asie est en danger d’extinction. La photo de famille reste singulièrement vide, les “survivants” africains et
indiens ne donnant qu’une image incomplète de la répartition géographique du
fauve il y a encore quelques millénaires, voire quelques siècles. Pour résoudre
cette difficulté, les chercheurs se sont tournés vers… les squelettes
conservés dans les musées. Les réserves du Muséum national d’histoire naturelle
de Paris ont ainsi été mises à contribution : Jacques
Cuisin
, co-auteur de cette étude et responsable de la plateforme de
Préparation/Restauration du musée parisien, a sorti des collectes nationales 10
spécimens prélevés par le passé, dont certains dans des régions comme le
Maghreb et l’Iran où les lions ont aujourd’hui disparu.

Le lion, un grand voyageur

Depuis l’Afrique, le lion a conquis il y a seulement quelques milliers
d’années l’Asie, donnant naissance à cinq sous-groupes distincts.
Les chercheurs ont donc procédé à l’analyse de l’ADN mitochondrial de 14
spécimens issus de 4 musées européens (auxquels se sont ajoutés 74 séquences
génétiques déjà présentes dans des banques de données). Cette technique est
utilisée par les biologistes pour reconstituer l’histoire de populations
animales (voir par exemple leur utilisation dans le cas des souris ayant accompagné les
Vikings dans leurs périples maritimes) : en recherchant les mutations
apparues et conservées au cours du temps sur une région constituée de
1 051 paires de bases (les “lettres”
du code génétique), il est possible de reconstituer l’arbre phylogénétique
séparant ces dizaines de spécimens. Résultat : alors que les zoologues ne distinguent que deux
sous-espèces, Panthera leo leo, le lion d’Afrique, et Panthera leo
persica
, le lion d’Asie, les données issues de l’ADN mitochondrial laisse
poindre cinq groupes distincts, considérées par l’équipe de biologistes comme
des unités évolutives significatives (USE). Leur ancêtre commun serait apparu
en Afrique il y a plus de 120 000 ans. Ont suivi l’émergence de plusieurs
“branches” de l’arbre familial, jusqu’à la sortie d’Afrique, il y a “seulement”
21 000 ans, via deux excursions séparées, vers l’Inde et l’Iran. Les dates
de ces “embranchements” correspondent à des modifications de l’environnement,
et notamment à la croissance, lors de phases humides, de forêts
tropicales : celles-ci forment alors des “barrières” séparant des
populations homogènes et qui vont évoluer à partir de là de façon séparée
jusqu’à former deux USE distinctes. Ce phénomène, appelé spéciation vicariante, aurait
également été renforcé par la présence des grands fleuves africains ou que la
vallée du grand
rift
, selon cette étude. Cette nouvelle vision de la dynastie du roi des animaux pourrait avoir des
conséquences sur la stratégie de préservation de l’espèce : de deux
sous-espèces, il faudrait dorénavant en considérer cinq, et les protéger
chacune pour maintenir cette diversité génétique. En s’inspirant de la
réintroduction du tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) dans les
régions anciennement occupées par le tigre de la Caspienne (Panthera tigris
virgata
), aujourd’hui disparu, inspirée par des études génétiques ayant
montré leur lien de parenté proche, il serait ainsi envisageable de
réintroduire des lions dans le Maghreb à partir de son ancêtre le plus proche,
le lion d’Asie présent encore aujourd’hui en Inde. Source : R. Barnett et al., Revealing the
maternal demographic history of Panthera leo using ancient DNA and a
spatially explicit genealogical analysis
, BMC Evolutionary
Biology
, 2 avril 2014.
Crédit photo : Gerald Pfaff – Wikimedia Commons (CC BY-SA 3.0
DE).

Facebook Twitter LinkedIn Scoop.it Courriel More...
Continue reading

L’Evolution pour des 3ème

Featured

Evolution
Pour la seconde année consécutive, j’ai réalisé une petite présentation en vidéoconférence pour des élèves de 3ème du collège Victor Hugo, à Tulle. J’ai été invité à le faire par leur professeur, Romain Gillie qui, après avoir découvert mon blog, pensait que je pouvais leur débroussailler leurs idées reçues en évolution. L’idée était donc… Lire L’Evolution pour des 3ème Continue reading

La génétique avec et sans estomac

Featured

EstomacVache
  Et voici aujourd’hui l’arrivée d’un nouveau DinOblogueur. Rompu à la vulgarisation scientifique, Jean-Louis Hartenberger se définit comme un paléontologue en voie de fossilisation. Spécialiste de rongeurs, il a travaillé au siècle dernier à l’Institut des Sciences de l’Évolution de l’Université Montpellier 2. Il viendra régulièrement nous parler d’évolution génétique et de paléomammalogie.   L’intitulé [...]
Continue reading

La sélection scientifique de la semaine (numéro 115)

- Après Sedna en 2003, des astronomes détectent un nouveau planétoïde aux confins du Système solaire. (en anglais) – Ledit Système solaire comporte son lot méconnu de surprises. (en anglais) – La découverte inattendue d’un double anneau autour d’un petit … Continuer la lecture

Continue reading

L’évolution, au coeur de la biologie contemporaine

Featured

vignette_fb_small
Le Jeudi 13 Mars dernier, j’étais interviewé par Normand Mousseau pour l’émission “La Grande Equation”. Nous y avons discuté de Biologie, Evolution et de mes activités de vulgarisation scientifique. Voici comment est présenté l’interview sur le site de La Grande Equation: Bien que la théorie de l’évolution ait plus de 150 ans,… Lire L’évolution, au […]