Sélection scientifique de la semaine (numéro 218)

– Les robots de demain auront-ils le droit de dire non ? – Il y a trente ans, le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire soviétique de Tchernobyl explosait. Trois décennies plus tard, les travaux … Continuer la lecture
Continue reading

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 90)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 11 au 18 avril 2016 dans le domaine des neurosciences. Du point de vue physique, la nuit, le ciel est noir. Pourtant, le cerveau perçoit un ciel bleu foncé. Selon une découverte récente, cela serait dû à l’activité de certaines cellules cérébrales qui ne laisseraient passer que l’information codant la couleur bleue en bloquant les autres couleurs que sont le vert et le rouge. Pour la première fois, des scientifiques ont observés les effets que produisait … Continuer la lecture de La sélection cérébrale de la semaine (numéro 90)
Continue reading

La sélection cérébrale de la semaine (numéro 89)

Voici ma sélection des articles publiés la semaine du 4 au 11 avril 2016 dans le domaine des neurosciences. En moyenne, le cerveau ne représente que 5% de la masse corporelle, mais consomme à lui seul près de 20% de l’énergie de l’organisme. Voici un article intéressant qui essaie de comprendre comment un si petit organe peut consommer autant d’énergie. Voici l’histoire fascinante de cette petite fille qui souffrait du syndrome d’Alice au pays des merveilles, ce trouble rare qui se caractérise notamment par une altération de la … Continuer la lecture de La sélection cérébrale de la semaine (numéro 89)
Continue reading

Sélection scientifique de la semaine (numéro 214)

– Très proche de son étoile, cette exoplanète est en partie recouverte de lave. (en anglais) – Des astronomes amateurs filment par hasard un violent impact (probablement d’un astéroïde) à la surface de Jupiter. – Que se passe-t-il pour le télescope … Continuer la lecture
Continue reading

Démographie, énergie, climat : l’équation explosive

Peut-être se souvient-on encore de la belle unanimité des nations sur laquelle s’est achevée, en décembre dernier, la COP21, la conférence internationale sur le changement climatique. Non contraignant, l’accord de Paris prévoit de faire en sorte que la hausse moyenne … Continuer la lecture
Continue reading

Lutte contre le réchauffement climatique : quelles solutions (1/2)

Featured

usine
Nous terminons doucement notre dossier « Spécial climat » avec deux articles tournés vers l’avenir : nous souhaitions présenter quelques uns des moyens déjà en place pour lutter contre le dérèglement du climat et en atténuer les effets. Si tu relis l’un des premiers articles qui expliquait ce qu’était le réchauffement, tu te rends compte qu’une …
Continue reading

L’avenir est-il parsemé de roses électriques ?

800px-Rosa_Maxim.jpg
800px-Rosa_Maxim.jpgRemplacer votre micro d’ordinateur par une rose et votre antenne wifi par un cactus, l’idée est amusante et semble plus relever de la bande dessinée que de la recherche scientifique. Pourtant, sans aller jusque là, une équipe du laboratoire d’électronique organique de l’université de Linköping, en Suède, vient de franchir un grand pas dans le domaine de l’utilisation de végétaux en électronique. Ces chercheurs, qui publient leurs résultats dans la revue Science Advances, ont conçu une substance (un polymère baptisé PEDOT-S) soluble dans l’eau, qu’ils ont pu introduire à l’intérieur d’une rose en utilisant les canaux naturels qui distribuent les éléments nutritifs. Une fois dans la plante, il va alors lui donner des propriétés électriques. Ces scientifiques ont pu ainsi fabriquer un transistor analogique dans une fleur, alors que d’autres membres de l’équipe ont créé une rose qui change de couleur grâce à l’énergie produite par la plante elle-même. Pour le professeur Magnus Beggren, qui a dirigé ces travaux, “nous pouvons placer des capteurs dans les plantes et utiliser l’énergie qui se forme dans la chlorophylle, fabriquer des antennes vertes ou de nouveaux matériaux“. Tout cela en utilisant les propriétés naturelles des végétaux. Ces travaux peuvent avoir des applications dans deux directions principales :103311_web.jpg
  • La surveillance et la compréhension des mécanismes biologiques des plantes. Le fait de pouvoir mesurer la concentration des différentes molécules à l’intérieur d’une plante permettrait de mieux comprendre toutes les fonctions de celle-ci. On pourrait aussi imaginer, par exemple, des céréales dont la croissance serait surveillée en permanence par les agriculteurs grâce à certaines “plantes-témoin” dotées de ces circuits, ce qui permettrait de connaître en temps réel l’état de la future récolte.
  • La création de certains circuits électroniques, comme des capteurs ou même des piles à combustible utilisant les végétaux, une véritable production d’énergie “verte”…
Ce n’est donc qu’un début, et il sera intéressant de voir les futurs développements de ces recherches. Mais ne rêvez pas de faire pousser votre prochain ordinateur portable à côté de vos rangs de pommes de terre ou de remplacer votre abonnement EDF par une roseraie, ce n’est pas (encore?) au programme…   Crédit photos :  Rose thé “Maxim” (Laitche via Wikimedia Commons) On pourrait combiner les signaux électriques avec les réactions chimiques des plantes (Laboratory of Organic Electronics)     Continue reading

Sélection scientifique de la semaine (numéro 194)

– Regardez le Groenland fondre. (en anglais) – Et puisqu’on est dans le blanc, un autre article sur l’évolution contrastée des glaces de l’Antarctique. (en anglais) – Le potentiel énergétique des excréments humains est largement sous-exploité… – Cela fait quinze … Continuer la lecture
Continue reading