La terre crue, un matériau méconnu et délaissé

Ah, un excellent bouquin scientifique qui fait du bien ! Qui fait découvrir des nouveaux horizons tout en incorporant des nouvelles connaissances toutes passionnantes les unes après les autres Je veux parler du livre Bâtir en terre écrit par Laetitia Fontaine et Romain Anger. Tous deux sont ingénieurs au laboratoire CRAterre de l’école nationale supérieure d’architecture de Grenoble.

Lire la suite !

Livre Bâtir en terre
[Scan couverture]

3 thoughts on “La terre crue, un matériau méconnu et délaissé

  1. C’est bien, mais pas dans les pays sismiques.
    Voir en Iran : quand ça secoue, tout s’effondre et la poussière tue ceux qui sont dessous.

  2. Parce que le béton, c’est mieux dans les régions sismiques ?
    :)

    Sinon, il existe des techniques avec la terre crue qui résistent aux tremblements de terre comme le torchis : http://www.epochtimes.fr/archive/front/9/9/21/n3501924/mudgirls-ou-les-extraordinaires-constructions-en-torchis.html sauf qu’il faut beaucoup de bois et ce n’est pas toujours possible selon les régions du monde.

    Dans les pays sismiques, quels matériaux il faudrait utiliser alors ?

    • A ce sujet j’étais tombé sur ce document indien très intéressant : http://www.iitk.ac.in/nicee/wcee/article/2824.pdf . Ils montrent que les techniques de construction ont au moins autant d’importance que les matériaux. Et qu’un surcoût de construction de 20% (pour quelques pièces de métal liant les poutraisons bois, ou pour des murs de pierre bien foutus) permet de réduire les pertes en vie humaines et les dégâts d’un facteur 5…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *