Billets

Clap de fin pour Philae

Le petit robot de l’Agence Spatiale Européenne avait ému de nombreux passionnés de l’exploration spatiale et même au-delà lors de son atterrissage historique et mouvementé sur la comète Churyumov-Gerasimenko/67P en novembre 2014. Le contact n’ayant jamais pu être réactivé depuis de nombreux mois, les ingénieurs du Centre Spatial allemand viennent de cesser définitivement les tentatives de contact avec Philae.

Philae était emporté par la sonde Rosetta, toujours en orbite de la comète, et avait été largué en direct vers la surface de la comète le 12 novembre 2014, mais un harpon avait mal fonctionné lors de son aterrissage (acometissage) et il avait rebondi deux fois avant de se retrouver dans une anfractuosité de la comète avec peu d’énergie solaire à sa disposition, sa seule source d’énergie. Ses batteries avaient tout de même pu fonctionner près de 60 heures et le robot a pu produire environ 80% de sa mission initiale, en enregistrant des images détaillées de la surface de la comète, ainsi qu’en analysant la composition chimique de gaz et de poussière émanant de la surface du noyau cométaire. Il a notamment permis d’identifier la présence de composés organiques comme du formaldéhyde et d’autres composés azotés et carbonés encore jamais vu sur des comètes. Le plus gros manque, dû à l’inclinaison du robot dans sa dernière position aura été de pouvoir forer le sol de la comète pour analyser des échantillons.

Vue d’artiste de Philae se posant sur Chury (German Aerospace Center)
Lorsque ses batteries furent vidées, Chury était encore loin de son point le plus rapproché du Soleil, qui devait avoir lieu le 15 août 2015. La quantité de lumière solaire augmentant au fil des mois au printemps 2015, une tentative de réveil de Philae avait été entreprise et réussie, le robot ayant communiqué quelques signaux avec Rosetta en juin 2015. Et puis ce fut très vite le silence. Un silence absolu, qui n’a pourtant pas décourgé les ingénieurs de l’ESA d’essayer encore et encore d’envoyer des commandes vers Philae et écouter d’éventuelles réponses. Mais en vain. 
Aujourd’hui, la comète s’éloignant à grands pas du Soleil avec une température à la surface de Chury de l’ordre de -180°, de quoi endommager certains composants du robot, et les panneaux solaires de Philae étant de plus probablement couverts de poussière, les ingénieurs estiment la probabilité d’établir le contact quasi nulle, et qu’il est préférable d’arrêter l’acharnement.

Philae rejoint donc le cimetière des sondes spatiales, en laissant une trace humaine sur un objet improbable. Les données enregistrées par Philae durant ses 60 premières heures à la surface de Churyumov-Gerasimenko devraient alimenter encore pour quelques années les chercheurs qui tentent de comprendre cette comète dans ses moindres détails ainsi que les comètes en général, et l’histoire du système solaire.
Continue reading

[Présentation] Twitter et la communauté scientifique

Featured

Diapositive 1
Jeudi dernier, je suis intervenue auprès d’étudiants de Licence 1 et 2 au sein de l’UE « Culture biologique numérique » (Université Paris Diderot), pilotée par le très vénérable Pierre Kerner. J’y causais des réseaux sociaux utilisés par la communauté scientifique francophone, et surtout de Twitter, qui n’est généralement pas très bien connu. Voici mon …
Continue reading

Inspiration Nature, le vivant comme modèle

Ah que j’aime ce sujet ! Quand les éléments de la nature parviennent à réaliser des performances que l’homme, malgré son cerveau élaboré, ses puissantes capacités cognitives, ses connaissances cristallisées sur de complexes théories, bâties de toutes pièces puis validées,… Read more → Continue reading

Sélection scientifique de la semaine (numéro 207)

– Quels indices devra-t-on traquer pour déterminer si une lointaine planète extra-solaire est porteuse de vie ? (en anglais) – Le gros événement de la semaine, c’était évidemment la première détection des ondes gravitationnelles. – Et, contrairement à ce qui a … Continuer la lecture
Continue reading

Les ondes gravitationnelles

Featured

vignette
Hier soir, j’ai sorti une petite vidéo de réaction à chaud à l’annonce de la « découverte » des ondes gravitationnelles par la collaboration LIGO. Quelques petites commentaires pour venir compléter ce que j’ai dit. La découverte la plus importante de l’histoire ? Tout d’abord, il faut bien avoir en tête que ce dont on parle n’est […]
Continue reading

8 choses que tu ne sais (peut-être) pas sur Darwin

On voudrait en savoir encore et encore plus sur Charles Darwin, n’est-ce pas ? Visiter une nouvelle expo, voilà une façon de satisfaire nos curiosités. À l’occasion du Darwin Day j’ai visité l’exposition « Darwin, l’original » à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris. Le Darwin Day est un jour de célébration … Continuer la lecture de 8 choses que tu ne sais (peut-être) pas sur Darwin
Continue reading